Documentation capitale / Capital Documentation

Centre de ressources

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Recherche rapide

Recherche avancée

Kattan, Naïm

Romancier, essayiste et critique, Naïm Kattan a étudié le droit à Bagdad (1945-1947) puis la littérature à la Sorbonne (1947-1951). En 1954, il immigre au Canada. En 1961, il devient chroniqueur au Nouveau journal dans la section politique internationale, puis il est chargé de cours à la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval.

Il a aussi collaboré à un grand nombre de journaux et de revues du Proche Orient, de l'Europe et du Canada dont Le Devoir, Les Lettres nouvelles, Liberté et La Quinzaine littéraire (Paris), Tamarack Review (Toronto), et Canadian Literature (Vancouver). Très actif dans l'univers culturel québécois, il a été pendant plusieurs années secrétaire et rédacteur en chef pour le Cercle juif de langue française de Montréal. Enfin, il a été pendant deux ans rédacteur à la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Naïm Kattan a été professeur associé au département d'études littéraires à l'Université du Québec à Montréal.

Naïm Kattan est membre de la Société Royale du Canada, de l'Académie Canadienne-française (1983) et de la Compagnie des Cent associés francophones (CCAF). Le prix Québec-Paris lui a été attribué en 1971 pour Le Réel et le Théâtral. En 1983, il a été élevé au rang d'Officier de l'Ordre du Canada, en 1989 à celui d'Officier de l'Ordre des Arts et Lettres de France et, en 1990, il a été fait Chevalier national du Québec. En 1993, il a été nommé membre du Conseil des Arts de la Communauté Urbaine de Montréal.

Depuis 1994, il est président du Prix littéraire de la ville de Montréal. En 2006, il a reçu, de l'Université Concordia, un doctorat honorifique qui souligne sa contribution exceptionnelle à la société québécoise depuis 50 ans à titre de romancier, essayiste et critique. En 2007, Naïm Kattan s'est vu décerner le prix Hervé-Deluen, un prix attribué pour la première fois par l'Académie française pour récompenser la «contribution exceptionnelle d'une personne ou d'une institution à la défense ou la promotion du français comme langue internationale».
[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

 

 



« Retour


Modification : 2015-12-15