Documentation capitale / Capital Documentation

Centre de ressources

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Recherche rapide

Recherche avancée

Colloque sur les 25 ans de la Loi sur les services en français (Ontario)

La Faculté de droit de l'Université d'Ottawa, en collaboration avec le Commissariat aux services en français, l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario (AJEFO) et le Groupe Média TFO, a organisé un colloque pour souligner les 25 ans de la Loi sur les services en français à l'Université d'Ottawa, les 17 et 18 novembre 2011 : vingt-cinq ans, jour pour jour, après que l'Assemblée législative de l'Ontario ait adopté à l'unanimité cette loi quasi constitutionnelle.

Le colloque a fait notamment le bilan de la Loi sur les services en français, ses forces et ses faiblesses, le rôle essentiel des institutions francophones dans nos communautés et les responsabilités des gouvernements provincial et municipaux à l'égard de ces institutions. Le colloque a abordé également les questions de l'offre active et de l'importance publique, juridique et administrative de la désignation d'organisations en tant que fournisseurs de services en français au sens de la Loi.

Le colloque a regroupé divers intervenants, des leaders francophones, des chercheurs, des juristes et des hauts fonctionnaires afin de célébrer le passé de la Loi sur les services en français, mais surtout pour discuter de l'avenir de la Loi et de ses contributions à la vitalité et à la diversité de nos communautés dans tous les coins de l'Ontario et du Canada.

Jeudi 17 novembre 2011

13 h 00
Mots de bienvenue

Sébastien Grammond, doyen de la Section de droit civil de l'Université d'Ottawa
Bruce Feldthusen, doyen de la Section de common law de l'Université d'Ottawa: La Faculté de droit de l'Université d'Ottawa: une alliée de l'Ontario en ce qui a trait à la prestation de services juridiques en français

13 h 10
Discours d'ouverture

Graham Fraser, Commissaire aux langues officielles du Canada: Notes de son allocution

13 h 30
PANEL 1
25 remarques autour de la LSF et du Commissariat aux services en français (CSF)

Commandité par le Commissariat aux services en français

Modératrice :
Pascale Giguère, avocate principale et gestionnaire,
Commissariat aux langues officielles

Panélistes :
Daniel Bourgeois, directeur général de l'Institut Beaubassin :
Cinq bons coups de la Loi sur les services en français
Mark Power, professeur de droit à l'Université d'Ottawa et avocat chez Heenan Blaikie : 5 choses à améliorer dans la LSF
Danielle Manton, directrice générale de l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario (AJEFO) : 5 succès du CSF
Linda Cardinal, titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques de l'Université d'Ottawa : Cinq défis ou choses à améliorer du Commissariat aux services en français
Jocelyne Samson, chef des enquêtes, conseillère de direction en politiques au Commissariat aux services en français : Cinq attitudes à cultiver par rapport au Commissariat aux services en français

Résumé :
Ce premier panel a dressé le bilan de la Loi sur les services en français en analysant sa raison d'être, ses forces et faiblesses de même que les points à améliorer. Ce fut aussi l'occasion de se pencher sur le rôle et les défis du Commissariat aux services en français

14 h 30
Pause-santé - Kiosques

Commanditée par Timothy's

15 h 00
PANEL 2
25 raisons pour demander les services en français

Commandité par l'Office des affaires francophones

Modératrice :
• Linda Lauzon – Experte-conseil en gestion

Panélistes :
Oliva Roy, président de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l'Ontario (FAFO) : Cinq points sur les aînés
Ghislaine Sirois, directrice générale de l'Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) : Cinq points sur les femmes
Amélie Hien, professeure-chercheure à l'Université Laurentienne : Cinq points sur les immigrants et nouveaux immigrants
Albert Nolette, président du Regroupement étudiant de common law en français de l'Université d'Ottawa: 5 points sur les jeunes
Denis Vaillancourt, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) : Cinq raisons pour demander des services en français

Résumé :
Pourquoi est-ce toujours pertinent de demander des services en français? Pourquoi et comment le gouvernement de l'Ontario devrait-il les offrir? Comment les organismes communautaires, les jeunes, les aînés ou encore les immigrants francophones peuvent-ils appuyer cette démarche? Autant de questions qui ont été discutées lors de ce panel.

16 h 00
Lecture des discours prononcés à l'Assemblée législative en 1986

Modérateur :
François Larocque, vice-doyen de la Section de common law de l'Université d'Ottawa

Présentateurs :
Ronald Caza, avocat
• Gilles Morin - Ancien Député de l'Assemblée législative de l'Ontario
Etienne Saint-Aubin, directeur général de la Clinique juridique Stormont Dundas et Glengarry: Une loi digne, forte et efficace a été façonnée, qui n'attend que d'être utilisée comme il faut
• Joseph Morin - Étudiant à l'Université d'Ottawa
Marie-Michèle Pellerin-Auprix, étudiante à l'Université d'Ottawa

17 h 30
RÉCEPTION au Centre national des Arts

Commandité par l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)

19 h 00
BANQUET au Centre national des Arts

Commandité par :
• l'Hôpital Montfort - Animation culturelle
• Heenan Blaikie - Vin

Maître de cérémonie :
• Stéphane Paquette - Animateur et comédien Franco-Ontarien

•L'honorable Madeleine Meilleur: Une oeuvre qui continue de grandir pour le bénéfice de tous les francophones de l'Ontario

•L'honorable Marie Poulin: Une petite révolution bénéfique pour tous les francophones de l'Ontario

Performance musicale :
• ZPN - Artiste hip-hop Franco-Ontarien

Vendredi 18 novembre 2011

9 h 00
PANEL 3
25 raisons d'aimer la nouvelle francophonie ontarienne

Commandité par le regroupement du secteur de la Santé du gouvernement de l'Ontario

Modérateur :
François-Olivier Dorais, coordonnateur du secrétariat des États généraux de la francophonie d'Ottawa

Panélistes :
Christine Dallaire, professeure agrégée à l'Université d'Ottawa : Cinq points sur les jeunes et la diversité
Cheick Tall , expert-conseil en communications et médias : 5 points sur l'intégration des immigrants
Diane Gérin-Lajoie, professeure titulaire à l'Université de Toronto : Cinq points sur l'identité bilingue
Max Cooke, vice-président de Français pour l'avenir et membre du conseil d'administration de Canadian Parents for French (CPF) Ontario : 5 points sur les francophiles
Joël Beddows, directeur du Département de théâtre à l'Université d'Ottawa : 5 points sur la richesse culturelle

Résumé :
L'Ontario francophone est en pleine mutation : une identité de plus en plus fragmentaire, des familles de plus en plus exogames ou encore des immigrants de plus en plus diversifiés. Ce panel vous offrira un aperçu des raisons d'aimer la nouvelle francophonie ontarienne qui se veut inclusive et plurielle.

10 h 00
Pause-santé - Kiosques

Commanditée par Timothy's

10 h 30
PANEL 4
25 raisons pour demander la désignation

Commandité par le GroupeMédia TFO

Modératrice :
• Linda Godin - Journaliste-Reporter à TFO

Panélistes :
Jacinthe Desaulniers, directrice du Réseau des services de santé en français de l'Est de l'Ontario : Cinq raisons relatives au domaine de la santé (Ontario)
Denis Hubert-Dutrisac, président du Collège Boréal : Cinq raisons relatives à l'éducation postsecondaire
Raymond Lemay, directeur général de VALORIS pour enfants et adultes de Prescott-Russell : 5 raisons liées au domaine de jeunesse
Jeannine Proulx, ancienne directrice générale de l'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO) Mille-Îles : 5 raisons liées à la désignation d'une région
Paul Genest, sous-ministre délégué aux Affaires francophones de l'Ontario : Cinq points sur le rôle de l'Office des Affaires francophones dans les désignations

Résumé :
L'Ontario compte 25 régions et plus de 200 organismes désignés en vertu de la Loi sur les services en français. Ce panel a donné la parole à des représentants œuvrant dans des institutions désignées issues de différents secteurs. Il a aussi été question du rôle joué par l'Office des affaires francophones dans les désignations géographiques et institutionnelles.

11 h 45
Déjeuner

Commandité par NAV Canada

13h 00
PANEL 5
25 pistes d'avenir

Commandité par le regroupement du secteur Éducation et services communautaires du gouvernement de l'Ontario

Modérateur :
François Larocque, vice-doyen de la Section de common law de l'Université d'Ottawa

Panélistes :
Ronald Caza, avocat : 5 points sur les municipalités ontariennes et les services en français
• Ibrahima Diallo - Professeur titulaire à l'Université de Saint-Boniface: 5 points sur la francophonie canadienne et manitobaine : multilingue, mobile, intégrée et diverse
Michel Giroux, directeur du département de droit et justice à l'Université Laurentienne : 5 points sur une Université Franco-Ontarienne
Anne Gilbert, directrice du Centre de recherche en civilisation canadienne-française à l'Université d'Ottawa : Cinq stratégies pour consolider le territoire francophone en Ontario
Pierre Foucher, professeur titulaire à l'Université d'Ottawa : Cinq éléments d'avenir autour de l'influence nationale de la Loi sur les services en français

Résumé :
Ce panel a permis de se projeter dans l'avenir en posant plusieurs questions dont : quel sera le visage de la francophonie dans 25 ans? Comment la province s'enrichit-elle de l'apport des francophones? Et pourquoi la LSF est-elle importante pour le fondement même du Canada? En quoi, l'avenir des institutions et des organismes francophones contribuera-t-il à la vitalité de la communauté?

14 h 30
Mots de la fin

François Boileau : 25 mots du Commissaire aux services en français
[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

 

 

  • Catégorie : Justice



« Retour


Modification : 2012-09-18