Documentation capitale / Capital Documentation

Centre de ressources

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Recherche rapide

Recherche avancée

Tardif, Claudette

[English]
Claudette Tardif
Claudette Tardif
Claudette Tardif est reconnue depuis longtemps comme l'une des principales championnes des droits linguistiques et culturels des minorités au Canada. Elle est aussi connue pour son importante contribution aux domaines de l'éducation secondaire et postsecondaire.

Elle a fait ses études à l'Université de l'Alberta, où elle a obtenu un baccalauréat en enseignement secondaire avec spécialisation en français (avec distinction) en 1968, une maîtrise en éducation en 1978, et un doctorat en administration scolaire en 1984. Elle est professeure émérite de l'Université de l'Alberta. En 2006, l'Université d'Ottawa lui a conféré un doctorat honorifique.

Claudette Tardif a entrepris sa carrière en 1968 en tant qu'enseignante au niveau secondaire dans des écoles catholiques d'Edmonton. En 1977, elle s'est jointe au corps professoral de l'Université de l'Alberta à la Faculté d'éducation et à la Faculté Saint-Jean, dont elle est devenue la doyenne. Claudette Tardif a aussi exercé de nombreuses fonctions administratives à l'Université de l'Alberta. Elle a notamment été directrice de la section de l'éducation de la Faculté Saint-Jean de 1981 à 1988, doyenne associée de 1991 à 1995, doyenne de 1995 à 2003 et membre du Sénat de l'Université, du comité chargé des priorités universitaires, du conseil exécutif des facultés et du conseil des doyens. Lorsqu'elle a été nommée au Sénat canadien, elle était vice-présidente intérimaire (relations extérieures) de l'Université de l'Alberta.

Au cours de sa carrière universitaire, ses recherches ont porté sur la pédagogie de l'immersion et le rôle que joue l'éducation de langue française dans le développement de l'identité culturelle en situation minoritaire. Claudette Tardif compte à son actif de nombreuses publications dans le domaine de la pédagogie de l'immersion, des droits linguistiques des minorités et de la formation des enseignants. Elle s'intéresse aussi à la situation générale de l'éducation en français langue seconde au Canada, ainsi qu'à la préservation de ces programmes. Membre de la communauté francophone de l'Alberta, elle s'est souvent portée à la défense des droits linguistiques et culturels des minorités. À maintes reprises lors de sa participation à titre de conférencière-invitée et lors de ses allocutions auprès des parents et des enseignants, Claudette Tardif a souligné les bienfaits du bilinguisme, de l'apprentissage et de l'enseignement d'une langue seconde.

Très active dans son milieu, Claudette Tardif a fait partie de nombreuses organisations professionnelles et communautaires, au niveau tant provincial que national. En plus de participer à diverses conférences, elle a siégé au conseil d'administration de divers organismes et a joué un rôle de direction au sein de nombreux comités importants s'intéressant à l'éducation, à la culture, à des questions sociales et à l'athlétisme, aux niveaux national et international. Elle a été membre du conseil d'administration des Championnats du monde d'athlétisme 2001, présidente du Comité consultatif francophone de ces championnats et présidente des Jeux mondiaux des maîtres qui se sont déroulés à Edmonton en 2005. Elle a aussi été membre du comité organisateur de la conférence internationale "Le Canada : modèle d'État multiculturel pour le monde" et coprésidente de cette conférence (2002), ainsi que présidente honoraire et conférencière principale des conférences provinciales "Building the future: A working Conference of Education Leaders" organisées par Canadian Parents for French (1998, 2002) et coprésidente de la Conférence internationale "Building World Peace: The Role of Religions and Human Rights" (2006). Claudette Tardif a été membre du conseil d'administration du John Humphrey Centre for Peace and Human Rights, du Conseil de l'unité canadienne et de la Fondation nationale du théâtre francophone, et vice-présidente du Centre canadien de leadership en évaluation (CLÉ). Elle a été nommée par le ministre fédéral de la Justice au Comité consultatif des nominations judiciaires pour la province de l'Alberta pour la période 2002 à 2004. En 2005, le gouvernement de l'Alberta l'a nommée ambassadrice de l'Alberta à l'occasion du centenaire de cette province.

En reconnaissance de son leadership et de son engagement à la collectivité, Claudette Tardif s'est vu conférer de grands honneurs: l'Ordre des francophones d'Amérique, attribué par le gouvernement du Québec et le Conseil supérieur de la langue française (2011); l'Ordre de la Pléiade, attribué par l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (2005); la médaille du Centenaire de l'Alberta (2005); la médaille du Jubilé d'or de la Reine Elizabeth II (2003); l'Ordre du Conseil de la vie française en Amérique (2003); l'Ordre du mérite de la Compagnie des Cent-Associés francophones décerné par l'Association canadienne des éducateurs de langue française (2001); le Prix de visibilité de l'Association canadienne-française de l'Alberta régionale d'Edmonton (2001 et 2006); le prix "Femme de vision" décerné par le réseau ITV Global Television (2000), et le Prix Maurice-Lavallée remis par l'Association canadienne de l'Alberta en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l'éducation en langue française (1990 et 1997).

Claudette Tardif siège au Sénat du Canada depuis le 24 mars 2005. Elle fut nommée Leader adjointe de l'Opposition au Sénat en janvier 2007. Elle est présentement membre d'office de tous les comités sénatoriaux permanents et est membre à titre permanent du comité sénatorial permanent des langues officielles, ainsi que du comité sénatorial permanent de la Régie interne, des budgets et de l'administration. Elle a siégé par le passé sur le Comité de l'énergie, de l'environnement et des ressources naturelles et sur le Comité du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement.

La sénatrice Tardif préside depuis novembre 2009 l'Association interparlementaire Canada-France et est membre de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie, l'Association parlementaire Canada-Europe et de l'Association législative Canada-Chine. Elle est également Présidente du Bureau des Gouverneurs de la Fondation franco-albertaine ainsi que Présidente honoraire de la Caravane de la Tolérance en Alberta. Elle est, de plus, membre du Conseil d'administration de Little Warriors.

Voir:

Le contexte politique est propice à reprendre une offensive par rapport à la défense des droits linguistiques (16 oct. 2017)

Discours de la sénatrice Claudette Tardif à l'ACPI (25 oct. 2013)

Trop d'obstacles à la justice en français
[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

 

L'hon. Claudette Tardif
Sénat du Canada
379-S Édifice du Centre
Ottawa (Ontario)  K1A 0A4
Tél. : (613) 947-3589
Tél. : 1-800-267-7362
Télécopie : (613) 947-3609
Courriel : TardiC@sen.parl.gc.ca
Site Web : www.sen.parl.gc.ca/ctardif/index.php?/French/home

 

  • Catégorie : Politique fédérale canadienne



« Retour


Modification : 2017-08-05